ACCUEIL MISSIONS DU CABINET ACTUALITÉ DU CABINET PLAN D'ACCÈS ISACOMPTA ISAPAYE CONTACT



EXA GROUPE

32, rue Pierre Brossolette
76600 LE HAVRE
www.exagroupe.com
contact@exagroupe.com

Tél. : 02 32 74 91 70







    ACTUALITÉS

Prélèvement à la source : le report est confirmé !
Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu s’appliquera à partir du 1er janvier 2019, au lieu de 2018.
 Ordonnance n° 2017-1390 du 22 septembre 2017, JO du 23  

Instauré par la dernière loi de finances, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu devait s’appliquer à compter du 1er janvier 2018. Finalement, le gouvernement a décidé de reporter d’un an l’entrée en vigueur de cette réforme. Un report qui vient officiellement d’être acté par voie d’ordonnance.

Rappelons que ce dispositif a vocation à remplacer les actuels régimes d’acomptes provisionnels et de mensualisation permettant le paiement de l’impôt sur le revenu. Pour les salariés, le prélèvement prendra la forme d’une retenue à la source, opérée directement par l’employeur sur le montant imposable des rémunérations, au fur et à mesure de leur versement. Les indépendants, titulaires de bénéfices industriels et commerciaux (BIC), de bénéfices agricoles (BA) ou de bénéfices non commerciaux (BNC), devront, quant à eux, payer des acomptes, mensuels ou trimestriels, prélevés sur leur compte bancaire par l’administration fiscale, sur la base des derniers revenus taxés. Il en ira de même, notamment, pour les contribuables percevant des revenus fonciers. Dans tous les cas, le prélèvement sera calculé à partir d’un taux unique personnalisé déterminé par l’administration ou, à défaut, d’un taux forfaitaire neutre issu de grilles établies d’après le barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Le prélèvement à la source concernera donc les salaires versés et les bénéfices réalisés à compter du 1er janvier 2019. Et attention, ce report entraîne également le décalage d’un an de l’ensemble des mesures transitoires, en particulier du crédit d’impôt de modernisation du recouvrement (CIMR). Initialement, le CIMR a été créé afin d’éviter une double imposition en 2018, c’est-à-dire au titre de l’impôt sur les revenus perçus en 2017 et au titre du prélèvement à la source sur les revenus touchés en 2018. Selon le nouveau calendrier, ce crédit d’impôt s’appliquera en 2019 afin de neutraliser l’imposition des revenus non exceptionnels perçus en 2018. Les revenus de 2019 seront taxés en 2019 par le biais du prélèvement à la source. Quant aux revenus perçus en 2017, ils seront imposés en 2018 en vertu des règles classiques.

À noter : le gouvernement doit prochainement remettre au Parlement un rapport sur les résultats de l’audit et de l’expérimentation menés durant l’été auprès de participants volontaires, notamment des entreprises. Ce rapport devrait contenir des recommandations afin d’améliorer la mise en œuvre du prélèvement à la source. Des modifications pourraient donc être apportées au dispositif. Et pourquoi pas sa suppression pure et simple ? Affaire à suivre…

Article du 05/10/2017 - © Copyright Les Echos Publishing - 2017

haut de page




Actualités...

La ville de Paris continue sa lutte contre les locations touristiques non déclarées
15/12/2017
Ne tardez pas à demander l’aide embauche PME !
15/12/2017
Près d’un Français sur trois a déjà fait ses courses alimentaires en ligne
14/12/2017
Refuser de restituer un bien pour obtenir le règlement d’une facture ?
14/12/2017
Nullité d’une convention de forfait annuel en heures : que doit faire l’employeur ?
14/12/2017
Taxe sur les véhicules de sociétés : de nouvelles règles
14/12/2017
Pas de revalorisation du taux du Livret A pendant deux ans !
13/12/2017
Employeurs d’au moins 50 salariés : quand régler les cotisations sociales salariales ?
13/12/2017
Jours fériés de fin d’année : comment les gérer dans l’entreprise ?
13/12/2017
Cotisations sociales des exploitants agricoles pour 2017
12/12/2017
Le plafond de la Sécurité sociale pour 2018 est fixé
12/12/2017
Commerçants : les soldes d’hiver, c’est pour bientôt !
12/12/2017
La contribution exceptionnelle sur l’IS sera bel et bien applicable !
11/12/2017
Un organisme sans but lucratif peut être un créancier professionnel
11/12/2017
Smic 2018 : vers une revalorisation minimale ?
11/12/2017
Il est encore possible de demander l’aide financière liée au contrat de génération !
11/12/2017
Port de signes religieux dans l’entreprise : des précisions bienvenues
08/12/2017
Le Bitcoin fait tourner les têtes !
08/12/2017
Bail commercial et travaux imposés par l’administration
08/12/2017
Mise en place du recueil des alertes : ne perdez pas de temps !
07/12/2017
Google Trends étend son champ d’analyse des recherches des internautes
07/12/2017
Quelques démarches fiscales à entreprendre avant le 31 décembre
07/12/2017
Un nouveau service en ligne pour les activités réglementées
06/12/2017
Paiement trimestriel des cotisations sur les salaires : dépêchez-vous d’en informer l’Urssaf
06/12/2017
La justice prive la ville de Paris du dispositif d’encadrement des loyers
06/12/2017
Recul de 4 % du nombre de donateurs en 2016
05/12/2017
Bénéfices agricoles : option pour une imposition sur la moyenne triennale
05/12/2017
Cap sur la fiche de paie simplifiée !
05/12/2017
Un droit à l’erreur en matière fiscale
04/12/2017
Votre association est-elle un représentant d’intérêts ?
04/12/2017




© 2009-2017 - Les Echos Publishing - mentions légales