ACCUEIL MISSIONS DU CABINET ACTUALITÉ DU CABINET PLAN D'ACCÈS ISACOMPTA ISAPAYE CONTACT



EXA GROUPE

32, rue Pierre Brossolette
76600 LE HAVRE
www.exagroupe.com
contact@exagroupe.com

Tél. : 02 32 74 91 70







    ACTUALITÉS

Prélèvement à la source : le report est confirmé !
Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu s’appliquera à partir du 1er janvier 2019, au lieu de 2018.
 Ordonnance n° 2017-1390 du 22 septembre 2017, JO du 23  

Instauré par la dernière loi de finances, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu devait s’appliquer à compter du 1er janvier 2018. Finalement, le gouvernement a décidé de reporter d’un an l’entrée en vigueur de cette réforme. Un report qui vient officiellement d’être acté par voie d’ordonnance.

Rappelons que ce dispositif a vocation à remplacer les actuels régimes d’acomptes provisionnels et de mensualisation permettant le paiement de l’impôt sur le revenu. Pour les salariés, le prélèvement prendra la forme d’une retenue à la source, opérée directement par l’employeur sur le montant imposable des rémunérations, au fur et à mesure de leur versement. Les indépendants, titulaires de bénéfices industriels et commerciaux (BIC), de bénéfices agricoles (BA) ou de bénéfices non commerciaux (BNC), devront, quant à eux, payer des acomptes, mensuels ou trimestriels, prélevés sur leur compte bancaire par l’administration fiscale, sur la base des derniers revenus taxés. Il en ira de même, notamment, pour les contribuables percevant des revenus fonciers. Dans tous les cas, le prélèvement sera calculé à partir d’un taux unique personnalisé déterminé par l’administration ou, à défaut, d’un taux forfaitaire neutre issu de grilles établies d’après le barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Le prélèvement à la source concernera donc les salaires versés et les bénéfices réalisés à compter du 1er janvier 2019. Et attention, ce report entraîne également le décalage d’un an de l’ensemble des mesures transitoires, en particulier du crédit d’impôt de modernisation du recouvrement (CIMR). Initialement, le CIMR a été créé afin d’éviter une double imposition en 2018, c’est-à-dire au titre de l’impôt sur les revenus perçus en 2017 et au titre du prélèvement à la source sur les revenus touchés en 2018. Selon le nouveau calendrier, ce crédit d’impôt s’appliquera en 2019 afin de neutraliser l’imposition des revenus non exceptionnels perçus en 2018. Les revenus de 2019 seront taxés en 2019 par le biais du prélèvement à la source. Quant aux revenus perçus en 2017, ils seront imposés en 2018 en vertu des règles classiques.

À noter : le gouvernement doit prochainement remettre au Parlement un rapport sur les résultats de l’audit et de l’expérimentation menés durant l’été auprès de participants volontaires, notamment des entreprises. Ce rapport devrait contenir des recommandations afin d’améliorer la mise en œuvre du prélèvement à la source. Des modifications pourraient donc être apportées au dispositif. Et pourquoi pas sa suppression pure et simple ? Affaire à suivre…

Article du 05/10/2017 - © Copyright Les Echos Publishing - 2017

haut de page




Actualités...

Prélèvement à la source : tous les feux sont au vert !
18/10/2017
Le service Cybermalveillance.gouv.fr est désormais actif dans toute la France
18/10/2017
Indemnité de congés payés : faut-il prendre en compte la prime d’ancienneté ?
18/10/2017
Créance de salaire différé : comment la payer ?
17/10/2017
Dividendes : une décision sinon rien !
17/10/2017
Une fiche de paie simplifiée pour une meilleure information des salariés
16/10/2017
Le secteur associatif compte plus de 1,8 million de salariés
16/10/2017
La contribution sur les revenus distribués ne s’applique plus !
16/10/2017
La Fédération Française de l’Assurance fait le point sur les assurances de personnes
13/10/2017
Le licenciement retouché par la réforme du Code du travail
12/10/2017
Corriger en ligne sa déclaration de revenus 2016, c’est encore possible !
12/10/2017
Paiement sans contact jusqu’à 30 € : qui en bénéficie ?
12/10/2017
Une loi étrangère peut mettre en échec la réserve héréditaire française
11/10/2017
Les négociations obligatoires peuvent être adaptées à l’entreprise
11/10/2017
Complémentaire santé : plus que 3 mois pour se conformer aux contrats responsables
10/10/2017
Droit de préemption de la Safer : gare aux faux démembrements de propriété !
10/10/2017
Inno Génération : dernier jour pour s’inscrire
10/10/2017
L’usage du nom d’un ancien associé dans la dénomination d’une SCP
10/10/2017
Taxe sur les véhicules de sociétés : pas de déclaration pour le 30 novembre !
09/10/2017
Près de la moitié des Français donne à une association ou à une fondation
09/10/2017
Le gouvernement favorise la pratique de l’accord majoritaire en entreprise
09/10/2017
Salarié déclaré inapte : quelle obligation de reclassement pour l’employeur ?
06/10/2017
Financement participatif : un nouveau label pour la transition énergétique et écologique
06/10/2017
Une consultation des salariés dans les petites entreprises
06/10/2017
Négocier dans une entreprise sans délégué syndical est simplifié
05/10/2017
Accessibilité des locaux : avez-vous votre registre public d’accessibilité ?
05/10/2017
Prélèvement à la source : le report est confirmé !
05/10/2017
Ce que vous réserve le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018
05/10/2017
Le vendeur est tenu de délivrer un bien conforme à la commande
05/10/2017
Le licenciement pour motif économique après la réforme du Code du travail
04/10/2017




© 2009-2017 - Les Echos Publishing - mentions légales